17 mars 2019

Argent + spiritualité = incompatibilité ?




Un homme arrive dans un village isolé et retient une chambre à l'hôtel.
L'hôtelier lui demande de payer d'avance et l'homme dépose un billet de 50 euros sur le comptoir. Il laisse son bagage dans la chambre et part se promener. L'hôtelier prend le billet et se rend au garage voisin où sa voiture était en réparation. Il règle le garagiste qui va à la pâtisserie où il commande divers gâteaux et douceurs pour une fête familiale. Il paie d'avance et c'est le pâtissier qui détient maintenant le billet.
Celui-ci se rend au magasin de confection voisin pour remplacer son pantalon de travail. La patronne du magasin emporte à son tour le billet de 50 euros pour aller chercher sa fille à la crèche où elle règle le mois à venir. Le responsable de la crèche se rend à l'hôtel, qui fait aussi restaurant, pour y payer la facture mensuelle des déjeuners et des goûters commandés.
A présent, le billet de 50 euros est de retour à l'endroit de départ, après avoir fait le tour du village. C'est alors que l'étranger rentre à l'hôtel avec une mauvaise nouvelle : il doit partir immédiatement et ne peut donc pas rester la nuit. Le patron de l'hôtel lui rend le billet de banque, le client le récupère et le range dans son portefeuille.

Ainsi, un seul billet de banque en circulation a permis :
-De faire réparer une voiture
-De confectionner des gâteaux pour une fête de famille
-D'acheter un nouveau pantalon
-D'accueillir un enfant pendant 1 mois à la crèche
-De fournir boissons, repas et en-cas pour les enfants de la crèche.
Auteur inconnu

L'argent est une énergie qui nous relie tous.
Quand vous payez quelqu'un, cette personne va également payer une autre personne pour acheter quelque chose dont elle a besoin. Si je prend mon exemple en tant que thérapeute, lorsque vous payez une consultation avec moi (ou avec une autre personne), il y a un échange d'énergie qui se veut égalitaire. C'est à dire que la thérapeute vous apporte son savoir, sa sagesse, ses soins et vous nourrit d'une certaine manière. A votre tour, en échange, vous permettez à la thérapeute de participer au paiement de son loyer, de sa nourriture ou de ses factures.



De quelle manière gagnez-vous votre argent ? En travaillant, certainement, comme tout à chacun. Que diriez-vous si, une fois votre travail effectué, votre patron ne vous payait pas ? Vous trouveriez cela probablement injuste. Et bien c'est la même chose dans le domaine spirituel. Sous prétexte d'apporter quelque chose "d'immatériel", on devrait obtenir une aide spirituelle totalement gratuite. C'est plus "évident" de payer une baguette de pain, car une baguette est "concrète". Sauf qu'en réalité, une aide spirituelle est une nourriture pour votre âme, tout comme une baguette de pain nourrira votre corps. On ne peut pas vivre l'un sans l'autre, sinon, notre vie serait déséquilibrée. Ce qui est d'ailleurs le cas pour la grande partie des êtres humains encore ensommeillés.

Nous sommes sur terre pour faire une expérience "dans la matière".
L'argent est lié à "la matière"
La spiritualité est immatérielle
En ce sens, nous relions le spirituel et le matériel par l'échange monétaire.
Nous ne pouvons pas faire l'un sans l'autre sinon l'énergie se déséquilibre



Une personne dont la profession est chamane, thérapeute, coach, enseignant spirituel, médium etc... a tout autant le droit d'être rémunérée pour ses services qu'un garagiste, qu'un boulanger, qu'un couturier. Car c'est un travail comme un autre, et autant d'énergie qui vous ai apportée.
Aujourd'hui, en 2019, il est grand temps pour l'humanité d'honorer ces professions indispensables à notre bien-être dans un monde en perpétuelle souffrance.
Nous ne pouvons plus nous permettre de pointer du doigt ceux qui ont choisi d'exercer une activité rémunérée et dont la destinée est tournée vers le bien-être d'autrui.

Se servir de la souffrance humaine pour s'enrichir ? Tous des charlatans !

J'entends d'ici certains individus dont la motivation est de décrédibiliser, de pointer du doigt, de rabaisser et de détruire réputation et activité professionnelle de ceux qui ont choisi de faire le choix de la voie de l'aide et du service à autrui.

Si nous suivons cette croyance, les médecins s'enrichissent sur le dos des plus faibles.
Les garagistes "profitent" du fait que nous ne sachions pas réparer notre voiture, pour nous soutirer de l'argent.
Les boulangers prennent notre argent sous prétexte que nous ne savons pas faire notre propre pain. etc etc... Voyez comme ce système de croyance est risible ?

Faire le choix de rémunérer ses services n'est ni bien, ni mal. C'est un choix. C'est tout !
Certains vont faire du bénévolat, quand d'autres décident de vouer leur quotidien aux autres. C'est très honorable, mais...comment vont-ils faire pour vivre s'ils n'ont pas d'autres moyens de rémunération à côté ? Et bien ils vont rémunérer leurs services, point.

Jésus ainsi que ses disciples avaient eux-mêmes des mécènes, c'est à dire des personnes qui soutenaient leurs activités en leur offrant de la nourriture, un toit, et de l'argent. A leur époque également, on ne pouvait pas vivre d'eau fraîche, sous peine de finir à la rue !

L'argent n'est pas quelque chose de mal. Comme toute chose en ce monde, l'argent est NEUTRE. Seul notre jugement affirme que l'argent est bon ou mauvais. Mais en réalité, rien n'est bon ou mauvais.

Mais il y a des gens qui sont malveillants et qui "profitent" de la souffrance humaine pour gagner de l'argent !

Oui, c'est vrai, le monde est plein de gens malveillants, dans le domaine spirituel ou ailleurs ! Ce n'est pas nouveau, et cela perdurera à travers les siècles tant que l'humain ne fera pas face à ses propres blessures.
Il y a également des gens qui ne sont pas forcément "malveillants", mais dont l'objectif est de se glorifier, de soigner une blessure narcissique, tandis que d'autres vont avoir "l'illusion" d'obtenir un "pouvoir" sur autrui etc.... Il y a de tout ! Mais ce n'est pas pour cela qu'il faille mettre "tout le monde" dans le même panier.



Certains œuvrent pour la Lumière, tandis que d'autres œuvrent...pour eux-mêmes !

Malgré tout cela, je vous le demande : qui sommes-nous pour juger ces gens ?
Si nous jugeons qu'un thérapeute fait "du mal", et bien cela ne nous regarde pas ! Nous n'avons pas à dire si ce qu'il ou elle fait est bien ou mal. La vie se chargera de remettre tout le monde sur son droit chemin. Nous n'avons pas à nous transformer en "inquisiteur" pour avoir l'illusion de "sauver ces pauvres gens" de prétendus dogmes spirituels. Car en réalité, cela s'appelle "faire la chasse au sorcière", n'ayant pas peur des mots, car c'est bien de cela qu'il s'agit.


Nous vivons dans un monde capitaliste et c'est ainsi qu'il fonctionne depuis la nuit des temps. Ceux qui choisissent de se rebeller contre cette institution se marginalisent. C'est un choix. Mais on peut aussi voir les choses différemment, par exemple, il m'est déjà arrivé de faire "des échanges de compétences" avec d'autres personnes. Non pas que je décrète que l'argent est quelque chose de mal, mais simplement parce que je suis ouverte à d'autres modes de fonctionnement. Cela ne veut pas dire que je souhaite vivre dans un monde où il n'y aurait pas d'argent, car je n'ai aucune émotion inconfortable à ce sujet. J'arrive à prendre de la hauteur sur le mot "argent" et je choisis de le voir comme une forme d'énergie, qui permet à une relation d'échange entre deux personnes d'être équilibrée.




Je suis convaincue que c'est la résistance à un système tel que l'argent ainsi que le manque de tolérance qui créent des tensions, des incompréhensions et du jugement.
Si nous acceptons qu'un tel système existe (l'argent), et que nous ne ressentons plus aucune émotion de colère, de haine, de dégoût, de jalousie, d'aigreur bref, toute émotion venant nous informer que quelque chose a besoin de se révéler à nous-même, nous serions enfin en paix. Souhaitez-vous vivre dans un monde de paix ?

Pouvons-nous accepter et faire preuve de tolérance pour que dans le domaine spirituel, il y ait des gens qui puissent vendre leurs services sans être affublés de quelconques adjectifs tels que "gourous", "charlatans", "escrocs" ou autres joyeusetés ?
Ce n'est pas parce que l'on fait payer ses services que l'on est une mauvaise personne. Cela veut simplement dire qu'on est un être humain, qui a des besoins, des nécessités, pour pouvoir vivre dans un système tel que celui que nous connaissons.

A tout individu qui accable une personne ayant fait le choix de servir l'humain et ayant également fait le choix d'être rémunérée pour ses services : nous sommes en 2019 : "la chasse aux sorcières" doit désormais cesser.
Pour un monde de tolérance et d'amour,
Lucie Robin

Partage cet article s'il résonne en toi et que tu penses qu'il pourrait aider quelqu'un.
NB : Abonne-toi à la Newsletter de Haute Fréquence TV en cliquant ici :