23 avr. 2019

La nuit noire de l'âme : comment la vivre au mieux


Voici un article qui je l'espère, pourra vous donner quelques clés de compréhension sur ce fameux mystère de la nuit noire de l'âme.
Pour commencer, penchons-nous sur ce qu'est concrètement cet épisode de nos vies.
Ma définition, pour l'avoir expérimentée à plusieurs reprises dans ma vie ressemble à s'y méprendre à une énorme dépression sur plusieurs jours. Voilà.
Cette nuit noire s'apparente donc à une dépression, mais elle n'en n'est pas, car 1 : elle ne dure pas (c'est toujours rassurant de le savoir), 2 : des personnes n'ayant pas de symptômes dépressifs peuvent la vivre.

Comment la nuit noire se déroule
Tout d'abord, il y a "des signes" qui nous permettent de savoir qu'une nuit noire se profile tout doucement (ou sournoisement, c'est vous qui voyez !) à l'horizon.
On peut commencer à se sentir mal, en colère, triste, mélancolique.. Ce sentiment répond directement au type de nuit noire de l'âme. Par exemple, certaines personnes pourront avoir des accès de colère irrationnels avant une nuit noire de l'âme. Pour les observer, il suffit de prendre l'habitude d'observer nos comportements. En effet, une personne n'ayant pas l'habitude de se questionner, de se remettre en question et donc de s'observer laissera "filer" ces moments importants sans se rendre compte de ce qu'elle vit réellement, et donc, de comprendre "pourquoi" elle réagit comme cela.
Une émotion de colère précédant la nuit noire peut vouloir mettre en lumière le fait qu'un événement qui procure en nous de la colère n'a pas été "réglé" et ainsi, notre âme nous rappelle qu'il y a un travail de nettoyage et d'acceptation qui est à faire. Une autre personne ressentira de la mélancolie, ce qui viendra mettre en lumière la non acceptation de la perte d'un amour passé, par exemple. Nous pouvons ressentir autant d'émotions que de situations vécues et "non réglées".


Faire l'autruche
Beaucoup de personnes vivent des nuits noires de l'âme sans vraiment s'en apercevoir. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu'elles ne savent pas s'écouter et écouter "ce qui est". Et oui, cela s'apprend, et je dirais même plus : cela demande du courage d'oser faire face à ses ombres.
Si la personne continue "de faire l'autruche", la nuit noire peut revenir plusieurs fois au fur et à mesure de l'existence si le travail de libération n'a pas été fait. Elle demande à être vécue, et si l'on n'écoute pas les signes avant coureurs de la nuit noire de l'âme, elle reviendra "toquer à la porte" précisément au moment le plus juste dans nos vies : à nous de ne pas laisser passer cette opportunité.

La nuit noire de l'âme , poison ou bénédiction ?
Dans la vie, on veut à tout prix être heureux sans obstacles au bonheur. Pure illusion ! La vie est un mélange de tout un tas d'expérience, et on ne peut vouloir faire une expérience humaine sans accepter les "bas de l'existence". Apprenons à voir les épreuves comme des bénédictions : elle viennent nous enseigner et nous faire grandir. Elles sont parfois difficiles à vivre, inconfortables, mais tellement bénéfiques. En effet, est-ce que le bonheur est lui-même source d'apprentissage ? Non ! Il est une conséquence heureuse de ce que nous ont enseigné les épreuves. En d'autres termes, nos épreuves nous apprennent à être heureux.
Je sais bien que vous ne comprenez pas forcément cette dernière phrase. mais si vous voyez les épreuves d'un point de vue de l'âme, et non pas du mental, vous comprendrez ce qui se cache derrière ces mots.


La nuit noire : expression de l'ego ou de l'âme ?
L'âme peut vivre des tourments qui sont plus profonds que des tourments liés à l'ego, bien que ce dernier aie tout de même un rôle à jouer. Nos expériences de vies peuvent raviver des blessures profondes dans nos âmes en provenance directes d'incarnations passées.  
Un exemple, si vous devez expérimenter l'amour inconditionnel avec une âme sœur côtoyée dans d'autres vies, et que cette personne a fait un autre choix dans cette vie présente, votre âme peut en souffrir. Il faudra donc travailler sur le mental pour dépasser la souffrance du manque de l'autre et ainsi développer une vision plus élevée de ce qui est.

Les conséquences d'une nuit noire 
Lorsque l'on vit une nuit noire, on pourrait observer un "avant" et un "après". en effet, ce passage est initiatique dans le sens où vous opérez un véritable nettoyage en profondeur de votre âme (qui ne ressemble en rien à un agréable soin de massage oriental aux fleurs parfumées et profondément enivrantes, non.) Gardez-donc à l'esprit que ce moment, aussi désagréable qu'il puisse être, s'avère être riche en enseignements pour vous, et que vous opérerez une transformation intérieure, quoi qu'il en soit. Pour ma part, chaque nuit noire m'a permis d'aller regarder mes blessures en face, de prendre le temps qu'il fallait pour nettoyer ce qu'il y avait besoin de nettoyer et à chaque fois, j'ai remarqué que quelque chose de lourd avait fini par s'envoler. Autrement dit, une nuit noire nous permet de nous libérer de quelque chose de dissonant avec la personne que l'on tend être.


Nuit noire de l'âme et élévation de conscience
Il serait bien illusoire de penser que sur notre chemin d'éveil spirituel, tout ne sera que "petits anges et petits papillons de lumière". La spiritualité est la reconnaissance de qui l'on est vraiment, et si l'on tend à vouloir évoluer, apprendre, grandir, la vie nous enverra des expériences visant à travailler sur nous-même, à "peaufiner" notre âme. Personnellement, je vois l'âme comme un cristal brut qui, au fur et à mesure des expériences de la vie, nous amène à facetter notre âme en un précieux diamant.
Quand on n'est plus aligné vibratoirement avec de lourdes histoires passées, celles-ci demandent à être libérées de notre être profond. et c'est ainsi que l'on peut vivre une nuit noire de l'âme. Parfois, on n'a pas besoin de vivre une nuit noire de l'âme, la compréhension se fait naturellement et hop ! On passe à un autre défi ! Mais quand arrive la nuit noire de l'âme, c'est un appel à écouter une souffrance profonde en soi pour laisser de la place à des expériences plus en alignement avec ce que l'on devient, au fur et à mesure de notre chemin spirituel.

Comment vivre la nuit noire de l'âme au mieux
Pour vivre au mieux cette nuit noire, il faut en premier lieu savoir reconnaître ces moments où votre âme a quelque chose à vous dire.
L'étape suivante est d'accepter que cette expérience puisse exister dans votre vie. Il faut lui faire de la place !
Ensuite, il vous faut développer du courage pour faire face à ce moment qui s'avère être plus ou moins désagréable et "remuant" pour le mental et la sensibilité humaine.
Enfin, être dans l'observation sans vouloir contrôler, vous aidera très certainement à vivre au mieux ce passage initiatique.

Il faut savoir vous entourer de beaucoup de douceur lorsque vous vivez cette nuit noire.
  • Prenez quelques jours de RTT pour avoir l'énergie nécessaire de faire face à ces moments importants de votre vie. Le travail peut attendre : quoi de plus important que votre âme ? Vous n'allez pas emporter vos dossiers au ciel une fois mort, n'est-ce pas ?
  • Aller marcher dans la nature. Si vous n'y arrivez pas, ne forcez pas, et écoutez-vous.
  • Immergez-vous dans l'eau pour nettoyer vibratoirement vos corps subtils, afin de les allégez. Par exemple, vous pouvez prendre un bain avec du gros sel de mer, le sel ayant pour bienfaits d'aspirer les énergies viciées.
  • Buvez beaucoup d'eau pour favoriser un nettoyage intérieur : cela n'agit pas seulement sur le plan physique, mais sur vos corps subtils également.
  • Respirez des huiles essentielles apaisantes telles que la lavande, la marjolaine à coquille, l'ylang ylang, la mandarine, le pamplemousse (les agrumes ramènent la joie au cœur)
  • Reposez-vous un maximum : soyez dans "l'être", car si vous êtes dans "le faire", vous risquez de ne pas prendre le temps d'écouter votre âme, votre mental étant occupé à penser, analyser etc.
  • Tenez un journal de rêves afin de noter vos rêves durant cette période. Cela permet d'y voir un peu plus clair et d'y revenir quand vous le souhaiterez.
  • Lisez des lectures inspirants, regardez des films inspirants pour vous détendre, car, si il faut pouvoir écouter votre âme en lui accordant du temps, il faut également savoir vous octroyez de petites pauses.
  • Ecouter de la musique classique (Mozart par exemple) ou les chansons d'Enya (que j'adooore) permettra de vous élever vibratoirement (augmentation du taux vibratoire)
  • Chanter vous permettra de produire des ondes bénéfiques pour votre corps (même si vous chantez faux ^^) Vous pouvez émettre le son "Aum" qui permet d'alléger votre corps vibratoirement et de réharmoniser son énergie.
  • Méditez. Aujourd'hui, nous savons que la méditation est bénéfique pour le cerveau car elle permet d'en modifier les ondes, de ralentir notre rythme cardiaque, d'agir sur nos peurs et de nous enraciner en nous-même...quelle bénédiction !
  • Parlez à un(e) ami(e). Mais ne lui remettez pas le paquet de votre souffrance entre les mains : cette personne n'a pas le rôle à trouver une solution pour vous : la solution étant de vivre ce que vous avez à vire, point. Mais une écoute bienveillante peut être importante dans ces moments-là.
  • Ecrivez dans un journal ce que vous vivez. Parfois, il est bon de savoir que ce qui est écrit sur le papier "n'est plus dans votre tête".
  • Exprimez votre créativité. Même si vous n'avez pas l'âme d'un artiste ! L'expression artistique est en réalité analogue à l'expression de soi. Autrement dit, même en étant "mal" émotionnellement, vous pouvez "dire" certaines choses de l'ordre de votre inconscient. De plus, créer quelque chose peut être valorisant, et vous faire beaucoup de bien dans cette période tourmentée. Vous pouvez créer un dessin, une peinture, une sculpture en pâte à sel ou en argile, ou tout simplement préparer un bon repas.
  • Rappelez-vous qu'une nuit noire ne dure que quelques jours. 3, 5, 7 jours. Au-delà, consultez votre médecin.


Je vous souhaite d'apprendre à développer du courage pour ne pas repousser ces moments de transformations intérieures que ce sont les nuits noires de l'âme. Et rappelez-vous que même si c'est l'orage dans votre cœur, le soleil finit toujours par revenir ! 

Lucie Robin

Partage cet article s'il résonne en toi et que tu penses qu'il pourrait aider quelqu'un.
Abonne-toi à la Newsletter de Haute Fréquence TV en cliquant ici